#NoPlasticChallenge : 12 eco-gestes pour une croisière plus verte

Click&Boat soutient la deuxième édition du #NoPlasticChallenge de l’association No Plastic In My Sea, également encouragée par la Fédération Française de Voile. Le défi se déroulera pendant 15 jours du 22 mai au 5 juin afin d’encourager à la réduction de la consommation plastique. Un simple relais n’est pas assez. Notre équipe participera à ce challenge. A cette occasion, nous avons aussi dressé une liste de 12 eco-gestes à privilégier dans le cas d’une croisière. Si vous en voyez d’autres, n’hésitez pas à les partager !

no plastic challenge

Les 12 éco-gestes Click&Boat en croisière – No Plastic Challenge

1) J’utilise une gourde et je privilégie un gros bidon/jerrycan plutôt que plusieurs bouteilles d’eau

Avouez-le : vous vous retrouvez parfois une flopée de bouteilles d’eau vides sur le bras une fois le retour au port terminé. Une croisière écologique commence avec la base de la base : l’eau, à ne jamais gaspiller.

 

2) Je choisis des produits non emballés dans du plastique

Et si c’était la bonne occasion de se lancer dans le vrac ? François Gabart, présent lors des 5 ans de Click&Boat, est très favorable à cette idée de bannir les emballages plastiques pour privilégier les denrées à l’unité. Rassurez-vous : vous pourrez toujours faire une razzia sur les bananes.

Francois Gabart

 

3) Je n’utilise pas de pailles, pas de touillettes, de verres ou gobelets en plastique

Le coeur du No Plastic Challenge. Ne vous embarrassez pas à rajouter un vecteur de pollution supplémentaire. Un bon équilibre de tâches (notamment pour la vaisselle) et le tour est joué !

 

4) Je privilégie les sacs réutilisables

A la maison comme sur un bateau, c’est le même combat : les sacs plastiques s’accumulent pour… rien. Une bonne solution : privilégier les sacs réutilisables.

 

5) J’évite les sachets individuels

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Un habitué des croisières sait que les rangements sont sacrés et que le superflu est l’ennemi du plaisancier, surtout sur un voilier intimiste. Sans sachets individuels, vous gagnez un supplément de place non négligeable.

 

6) Si possible, pour éviter le suremballage, je commande tout sur place

Chaque région côtière a ses fruits de mer à se damner. Ne passez pas à côté la dégustation (en saison) d’huîtres, de moules, de langoustines ou de crevettes, directement achetées à la criée. Rien ne remplace un produit pur.

fruits de mer bateau cuisine

 

7) Je choisis des vêtements en matières naturelles

Le synthétique, ce n’est pas automatique. Les tissus synthétiques diffusent des fibres plastiques dans l’eau, ce qui conduit à un accroissement de la pollution des fleuves et des océans. Des vêtements en matières naturelles sont la bonne solution textile à privilégier.

 

8) Je me lave durable

Savon solide et shampoing solide vont faire partie du voyage. Quelle meilleure période de l’année que les vacances pour tenter une nouvelle expérience ? Celle-ci est absolument sans risque.

 

9) J’essaye d’utiliser le moteur le moins possible

La plaisance verte en fait aussi son cheval de bataille. Vous pouvez restreindre au minimum l’utilisation du moteur aux sorties/entrée du port et manœuvres obligatoires. A son échelle, un bel effort pour la planète.

location voilier

10) Je privilégie des appâts naturels en cas de pêche 

La pratique de la pêche peut tout à fait se passer d’appâts industriels. En plein étang sur un bateau à moteur loué sur Click&Boat, lancez un appât naturel et surtout faites parler votre technique pour qu’un poisson morde à l’hameçon.

 

11) Je ne rince le bateau que si nécessaire

A Porquerolles, lieu du team building Click&Boat 2019, la situation préoccupante de la nappe phréatique a poussé la ville à prendre des décisions drastiques dont l’interdiction de laver son bateau, sauf opération de carénage. Économiser l’eau n’est jamais une veine action.

 

12) Je trie mes déchets

Le tri se poursuit à bord. Préparez votre descente finale du bateau pour jeter efficacement vos déchets et faire en sorte que la boucle verte continue de tourner dans le bon sens.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *