Monocoque ou catamaran : l’éternel duel de l’été

Sans faire de l’ombre aux semi-rigides, jet-skis et autres embarcations propices à la navigation de plaisance, les voiliers monocoques et les catamarans vont, une fois encore, être les rois de l’été pour les croisières. Chez Click&Boat, on aime le goût du challenge et les belles oppositions. Voilà pourquoi nous avons décidé de mettre face à face deux unités qui tirent la location de bateaux vers le (très) haut. Un duel survolté en cinq manches mais sans perdant.

Sensations

location voilierL’heure de gloire des pros-voiliers a déjà sonné. Dans cette catégorie des sensations liées à la navigation, le monocoque envoie un uppercut franc et direct aux multicoques. Sans le moteur en marche, on apprend à maîtriser (ou perfectionner) l’utilisation des voiles, à se diriger par rapport au vent et à optimiser ses trajectoires. A bord d’un voilier (Ndlr : le terme fait uniquement référence dans cet article aux monocoques), on ressent bien plus l’oscillation des vagues et l’effet de n’importe quelle manœuvre. Quand il faut remonter au près, le voilier enclenche le mode Ligue des Champions au contraire de son « adversaire du jour » bien plus limité dans ce cas de figure. Le déplacement en catamaran, une version 2018 de la croisière s’amuse ? Nous n’irons pas du tout jusque-là. Toujours est-il que le côté sportif parle et parlera toujours en faveur des voiliers quand l’argument de tranquillité (grâce entre autres au tirant d’eau faible) sera toujours un élément majeur de séduction pour les amateurs de catamarans.

Round 1 : Voiliers monocoques 1 – Catamaran 0

 

Stabilitélocation catamaran

Quel réveil étrange que celui occasionné par un ferry sortant du port pendant que vous dormiez tranquillement à poings fermés. Ah ce voilier qui peut gentiment faire l’essuie-glace… La gîte négative ? Le roulis au mouillage ? L’équilibre incertain ? Trois événements inconnus au bataillon si l’on se décide à louer un catamaran. Bretagne, Côte d’Azur, Croatie, bouches de Bonifacio : même combat. Le catamaran, bien aidé il est vrai par deux flotteurs (un de chaque côté), est un maître en la matière quand il s’agit de faire parler l’équilibre. Un défi plus intense lorsqu’on barre un voilier. Mais après tout, on dit bien que le jeu en vaut la chandelle. Si vos compétences nautiques parlent pour vous, vous trouverez forcément un nouveau moyen de vous illustrer.

Round 2 : Voiliers monocoques 1 – Catamaran 1

 

Style

location voilier vieux greementAu sujet du choix entre monocoque ou catamaran, nous ne parlons certes pas d’une parure, du dernier jean qui fait fureur ou d’un tee-shirt avec un slogan aux petits oignons. Reste que le style est un argument convaincant qui peut avoir son importance au sujet de la réservation d’un bateau dans le cadre des vacances. Un vieux gréement met automatiquement en avant l’atout charme et comme le rétro est à la mode, un voilier qui a de la bouteille conserve un fort potentiel de conversion. L’esthétique épurée, classe et souvent haut de gamme du catamaran le fait jouer dans une autre catégorie. Le mieux dans l’histoire ? Chacun peut trouver l’embarcation qui lui convient.

Round 3 : Voiliers monocoques 2 – Catamaran 2

 

Confortcroisiere catamaran

Le combat ne peut être à armes égales. A ma gauche, le voilier monocoque qui, comme son nom l’indique, ne possède qu’une coque pour accueillir les plaisanciers. A ma droite, ce catamaran confortable avec deux coques spacieuses faites pour convenir à une famille, un groupe d’amis et même un équipage étendu. L’habitabilité du catamaran est pour certains son meilleur argument. Comme vous l’aurez compris en découvrant l’article, l’heure est à l’exposition des faits et non à la présentation d’un seul vainqueur. Toujours est-il que le catamaran met dans le mille niveau confort général, du trampoline arrière à la proue. Les groupes ne risquent pas d’hésiter bien longtemps. D’un autre côté, le voilier rafle lui la mise du côté de ceux qui recherchent une expérience « cosy », intimiste voire calme si les moments zen sous le soleil de la Grèce sont plus votre définition du paradis que le reste.

Round 4 : Voiliers monocoques 2 – Catamaran 3

 

Coût d’entretien/Coût d’utilisation au port

voilier croisiere
Trois partout, balle au centre ? C’est un peu le verdict final de cette joute virtuelle. Pourquoi ? Car le voilier n’est pas loin de survoler l’argument financier. A taille moins imposante prix réduit à la location mais aussi au port pour s’acquitter du forfait de stationnement. Aussi, les habitués du cabotage et des missions retour au bercail en plein été savent mieux que quiconque la difficulté de trouver une place de port quand on navigue à bord d’un catamaran. L’espace peut faire défaut lorsque l’on veut amarrer son multicoque dans les meilleures conditions. Le clan des catamarans répondra à l’unisson que ce type d’unité trouve lui facilement la bonne place au soleil. Le débat continue et l’on attend vos préférences dans les commentaires !

Résultat après le Round 5 : Voiliers monocoques 3 – Catamaran 3

 

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *