Notre coup de cœur du mois : L’archipel des Glénan (Bretagne)

 Comme promis Click&Boat vous fait découvrir chaque mois un coup de coeur et un vrai coin de paradis.
Après la merveilleuse réserve de Scandola en Corse, découvrez ce mois ci l’Archipel des Glénan en Bretagne sud.

archipel_glenan-_10_

L’Archipel des Glénan offre un décor à couper le souffle, à quelques milles nautiques à peine de la côte bretonne (la Forêt-Fouesnant, Concarneau ou Benodet), on découvre un paysage incroyable nous rappelant presque des îles tropicales (un doigt de pied dans l’eau aura par contre vite fait de vous rappeler que vous êtes en Bretagne). L’archipel compte de nombreux îlots, récifs et rochers dans son ensemble et se compose de 5 îles principales : l’île de Prenfret, l’île de Drenec, l’île de Loch et l’île de Saint-Nicolas reliée à l’île de Bananec par un magnifique banc de sable blanc qui découvre à marée basse (voir photo ci-dessus).

Les Glénan, parfois surnommé « Tahiti en Bretagne », ce qui en dit long sur la couleur de ses eaux turquoises et de ses plages de sable blanc vous séduira au premier coup d’œil.

Idéale pour le mouillage, car abritée des vents d’Ouest et des courants, « La Chambre » est une zone située entre les cinq îles à proximité de Saint-Nicolas qui réunit toutes les conditions pour passer une excellente nuit d’escale. Située à proximité de l’île de Saint-Nicolas, elle vous permettra de vous balader sur l’île ou pourquoi pas de prendre un verre à la terrasse du seul bar / restaurant de l’archipel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

L’île de Penfret vaut aussi le détour. Son phare se visite depuis peu et offre un panorama magnifique sur l’archipel et ses eaux turquoises. Vous pourrez aussi visiter une ancienne fortification qui a abrité successivement les français et les allemands pendant la seconde guerre mondiale. La petite anecdote raconte que faute de moyen de communication efficient sur l’île, les allemands n’auraient pas été prévenu de la libération de la France et se serait fait prendre au piège par les alliés à la fin de la seconde guerre mondiale.

La réserve naturelle de l’île Saint-Nicolas :

220px-Narcisse

 Créée à l’origine en 1974 pour protéger la narcisse des Glénan, la réserve naturelle des Glénan abrite une faune et une flore exceptionnelle de part sa rareté et sa diversité. Des espèces d’oiseaux rares y élisent aussi domicile telles que : les sternes pierregarins, le plongeon arctique, le cormoran huppé, le Pluvier à collier interrompu, le goéland brun et le goéland argenté. Ces espèces s’observent très facilement à l’aide de jumelles depuis votre mouillage ou lors d’une navigation entre les îles.

La saison la plus propice à l’observation des oiseaux et de la flore est clairement entre avril et juin, les narcisses y sont en pleines fleurs.campingbretagne1

Si les Glénan sont principalement connues pour leur ressemblance à des îles de l’arc antillais, elles permettent également de nombreuses activités qui raviront tous les profils notamment grâce au centre international de plongée qui permet d’explorer les eaux à la recherche de requin pèlerin (inoffensif) présents dans les eaux qui bordent les îles des Glénan. Pour les amateurs de randonnées vous pouvez accéder à l’île de Saint-Nicolas à pieds et ainsi obtenir une magnifique vue de « La Chambre » et toute la côte.

Cette archipel offre un réel dépaysement lors d’un weekend ou de vacances, entre amis ou en famille, n’hésitez pas à louer un bateau à un particulier de la région qui saura vous renseigner mieux que personne sur les parcours et conseils de navigation. Par exemple partez naviguer avec Daniel dans son SEARIBS 580 ou son SEARIBS 540 à Moëlan-sur-Mer, où il a la chance d’être guide et de pouvoir vous faire découvrir sa somptueuse région qu’il admire et connaît si bien.

En quelques heures de nav’ vous aurez l’impression de vous retrouver à l’autre bout du monde ! Alors n’attendez plus pour réserver un bateau sur Click & Boat !

IMG_7776

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

1 Commentaire

  1. Daniel dit :

    Surprenant Archipel aux eaux vertes émeraude, calmes ou déchaînées. A chaque jour son décor en fonction de la lumière, des marais ou du vent et il faudrait être peintre ou poète pour le décrire de façon exacte. Moi, je mesure juste le bonheur d’y être guide en toute humilité. Dan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *