Vocabulaire de la voile : le b.a-b.a pour les moussaillons

vocabulaire voile

 

Choquez l’écoute de grand-voile ! Si vos yeux viennent de s’écarquiller, c’est que vous êtes à la bonne adresse. Click & Boat propose un petit récapitulatif des rudiments du vocabulaire de la voile. Avec ces définitions (et la formation adéquate), vous pourrez à l’avenir louer un voilier et voguer vers de grandes expériences.

Bâbord/Tribord

vocabulaire de la voileUn point de départ pour bien débuter la navigation et s’attaquer au lexique marin ? Différencier sa droite de sa gauche bien entendu ! Cela semble évident pour de (très) nombreuses personnes mais une piqûre de rappel s’impose tout de même. Bâbord désigne tout ce qui se trouve à gauche du bateau tandis que tribord désigne par opposition tout ce qui se trouve à droite du bateau. On vous donne un moyen mnémotechnique simple pour ne pas se tromper : la lettre A se retrouve à la fois dans les mots gauche et bâbord, la lettre I dans les mots droite et tribord.

 

Proue/Poupe

Les bateaux historiques comme l’Hermione utilisé par le marquis de la Fayette ont chacun fendu l’océan orné d’une splendide figure de proue. Cette sculpture en bois située à l’extrémité avant permet de ne jamais oublier que la proue désigne l’avant du bateau. Par opposition, la poupe nomme l’arrière du bateau.

Pied

Oubliez les mètres. Utilisé comme unité de longueur, le pied sert à mesurer la longueur d’un bateau. Un pied équivaut à 30,48 centimètres. Ainsi, quand vous entendez « mon bateau fait 30 pieds de long », cela veut dire qu’il mesure 9,144 mètres. Pas de panique : il existe toujours un outil de conversion en ligne quand le calcul de tête devient trop pointu.

Noeud/Mile marin

location voilierVitesse et distances sont exprimées en nœud et mile marin en ce qui concerne la navigation. Un chiffre à retenir : 1,852. Un nœud est égal à 1,852 kilomètre/h. Un mile marin mesure, sur l’eau, une distance d’exactement 1,852 kilomètre. Du coup,  un nœud=un mile marin par heure= 1,852 km/h. Si vous naviguez à 20 nœuds lors d’une régate, vous atteindrez la vitesse de 37 km/h et si vous parcourez 20 milles marins (ou milles nautiques) depuis le port, vous serez à environ 37 kilomètres de votre point de départ. La démocratisation du savoir a du bon : on peut maintenant apprendre la voile depuis son salon avant d’aller défier la houle le sourire aux lèvres.

 

Gréementsglossaire voile

On passe aux choses sérieuses question vocabulaire de la voile. Les gréements désignent l’ensemble des parties fixes et mobiles d’un bateau à voile. Elles aident à le propulser sur l’eau et à le manœuvrer. Les parties fixes (mât, haubans, étais…) sont appelées gréements dormants, les parties mobiles (écoute, drisses…) gréements courants. Pour simplifier, on règle les voiles à l’aide du gréement courant. A l’inverse, il n’y a pas d’action sur le gréement dormant pendant la navigation.

Lofer/Abattre

lexique bateauLa logique est notre amie pour expliquer deux principes fondamentaux pour la voile et le nautisme en général : lofer et abattre. Le bateau ralentit quand il se rapproche de la direction du vent. Au contraire, il accélère quand il s’éloigne de la direction du vent. On est d’accord ? Très bien. Lofer veut dire rapprocher le bateau de l’axe du vent. La manœuvre inverse consiste à abattre, c’est-à-dire s’éloigner du vent. Vous pouvez placer cela dans un dîner mondain mais cela sera surtout très utile pour ce qui va suivre.

 

 

Border/Choquer

Lorsqu’on lofe, il faut border les voiles. Lorsqu’on abat, il faut choquer les voiles. Border signifie rapprocher la voile du bateau. Choquer définit l’action d’éloigner la voile du bateau. On lui donne du mou pour qu’elle puisse prendre plus de vent.

Face au vent/Sous le vent

Si vous louez un voilier avec skippeur, ce dernier pourra vous dire : « asseyez-vous sous le vent. » Comprenez par là qu’il vous demande de vous placer dans la direction contraire du vent, de l’autre côté du bord qui reçoit le vent. Celui-ci est désigné comme le bord face au vent.

Allure

louer voilierL’allure désigne l’angle que fait le bateau par rapport au vent. Face au vent, il est impossible d’avancer. Le voilier est alors en vent debout. Vous naviguez au près quand le voilier est au plus près du vent (45 degrés environ, jusqu’à 30 degrés pour les bateaux haut de gamme). A 60 degrés, vous vous retrouvez en bon plein, ce qui a pour effets d’augmenter votre vitesse et de diminuer la gîte, l’inclinaison latérale du bateau. Souvent optimale, l’allure de travers est atteinte à 90 degrés. Il faut aussi retenir le grand large (vent à ¾ arrière) et le vent arrière, quand le vent souffle à l’arrière du bateau. Bien régler les voiles et gérer la conduite du bateau reposent sur une parfaite connaissance de ces allures. Alors, à vos mémos !

Ecoute

lexique marinLe saviez-vous ? Les vrais navigateurs n’utilisent pas le terme cordage, terme générique du glossaire maritime. Vous entendrez ainsi parler d’un bout (prononcez « boute ») pour nommer le cordage utilisé sur le bateau. Une écoute est le bout qui sert à régler l’angle de la voile par rapport au lit du vent, sa direction. Et comme la grand-voile désigne la plus grande voile du bateau, nous pouvons reprendre fièrement la première phase de l’article. Choquer l’écoute de grand-voile =  augmenter la longueur de l’écoute entre le bateau et la voile pour donner du mou et prendre plus de vent.  Vous voilà sur la bonne voie concernant votre future location de voilier.

Et si vous louiez un bateau ?

Cet article vous a donné envie de sortir en mer ? Click & Boat vous donne l’opportunité de louer un voilier, avec ou sans skippeur selon votre profil nautique et votre expérience. 22 000 bateaux (15 000 actuellement) seront bientôt disponibles sur notre plateforme désormais ouverte aux loueurs professionnels.

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *